La mission de l'astérisk 

L'astérisk à pour but d'offrir aux jeunes 2SLGBTQIA+:

  • Un espace dans le Village dédié à leurs resources et à leurs activités.

  • Un espace bienveillant et acceuillant pour rencontrer d'autres jeunes LGBTQ+ dans le respect et l'apprentissage. 

  • Des opportunités d'échanges d'outils, d'intiatives et de soutien communautaires entre paires. 

  • Un espace collaboatif de travail pour les Colocs de l'astérisk et nos partenaires offrant des services aux jeunes LGBTQ+ où les jeunes 2SLGBTQIA+ sont inclus.e.s dans les prises de décisions. 

Voici d'où vient le nom l'astérisk!

 

 L'histoire de l'astérisk 

L'astérisk a été fondé.e grâce à des années de revendication par des jeunes 2SLGBTQIA+ et de collaboration entre des groupes jeunesses LGBTQ+ et des acteurs/actrices publics et communautaires dédié.e.s au développement des resources pour les jeunes LGBTQ+.

 

Printemps 2007: Après qu’iels aient été expulsé.e.s d’un restaurant dans le Village dans lequel iels avaient l’habitude de se rencontrer en raison qu’iels ne consommaient pas assez, un groupe de jeunes 2SLGBTQIA+ forment un comité pour revendiquer leurs besoins d’espaces accessibles dans le Village. 

 

Hiver 2007-2008: Quatres groupes de consultation sont formés pour que les jeunes 2SLGBTQIA+ puissent nommer leurs besoins pour un espace bienveillant. 

 

Été 2008: douze groupes jeunesses LGBTQ+ marchent ensemble durant la parade de Fierté Montréal pour démontrer leur besoin d’un espace bienveillant dans le Village. 

 

Juin 2010: Le projet reçoit sa première subvention par le Forum Jeunesse de l’île de Montréal. Le FRIJ rencontre divers partenaires (Projet 10, Gai Écoute, GRIS-Montréal, le Conseil QC LGBT et le Conseil de la Diversité Sociale de la Ville de Montréal) pour rédiger un plan d’action (adopté en Septembre 2011). 

 

Mars 2012: La subvention est donnée à la Coalition des Groupes Jeunesse LGBTQ+ (anciennement, la Coalition Montréalaise de lutte à l’homophonie).

 

Juillet 2012: La première personne employée à la coordination du projet est embauchée. 

 

Été 2013: L’équipe emménage dans le 1575 rue Atateken (anciennement, rue Amherst). Le comité jeunesse est formé et nomme l’espace «l'astérisk». 

 

Le nom l'astérisk fait référence au symbole (*) qui est souvent utilisé pour exprimer l’inclusion et la pluralité de la diversité. L’astérisk est une contraction de ce mot en français et en anglais pour mettre l’emphase sur le bilinguisme de l’espace

 

Le 17 Août 2013, l’astérisk ouvre. 

 

Le 17 Septembre 2014, on fête le première anniversaire de l’astérisk et l’inauguration officiel. 

 

Printemps 2015: Suite à l’annonce de la fermeture du Forum Jeunesse Régionale du Gouvernement du Québec, la Coalition exprime ses craintes pour le projet l’astérisk qui dépend du Forum Jeunesse de l’île de Montréal pour sa survie. 

 

Un comité est formé par la Coalition et Jeunesse Lambda pour sauver l'astérisk. Des partenaires communautaires et privé.e.s, incluant Manon Massé, la représentante de Sainte-Marie-Saint-Jacque à l’assemblé nationale, partipent au comité pour revendiquer et promouvoir l’importance l’astérisk.  

 

Hiver 2015: La première subvention du Secrétariat à la Jeunesse est reçue se qui amène du soulagement à l’équipe de l'astérisk qui travaillait en mode de survie. Une entente financière, faisant partie de la stratégie action jeunesse 2016-2021, est signée avec le SAJ pour assurer la durabilité du projet. 

 

En Novembre 2016, AlterHéros devient l'troisième Coloc de l’astérisk auprès de Projet 10 et Jeunesse Lambda. 

 

Hivers 2016-2017: La Coalition reçoit une subvention du Secrétariat à la Jeunesse qui permet d’embaucher un agent.e de projet de l’astérisk et de libéré les Colocs des frais associés au loyer.